Cet email requière des images, si celles-ci n'apparaissent pas, veillez à en autoriser le téléchargement et l'affichage !
Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici
   
   
Rose
   
La Newsletter de l'Olivier

   
Mai 2018 - Seconde lettre
 
Attention au nouveau règlement  RGPD, vous pouvez vous désinscrire si vous désirez ne plus recevoir mes programmes ou emails !

Vous avez probablement entendu parler du nouveau Règlement Général sur la Protection des Données Personnelles (RGPD) qui entre en vigueur à partir du 25 mai 2018. Grâce à cette nouvelle disposition, toutes les données personnelles seront encore mieux protégées et gérées. Si je vous contacte aujourd’hui c’est parce que vous êtes dans mon fichier d’adresses. Pour répondre aux exigences de ce nouveau règlement et au respect de votre vie privée, vous pouvez  vous désinscrire si vous désirez ne plus recevoir mes programmes ou emails en cliquant sur le lien ci-dessous.

Lire notre politique en matière de vie privée...
Lien de désinscription...


Un grand merci pour votre confiance
Christiane
 
Et surtout lisez la suite. A nouveau il y a urgence !!!!
   

     
!!! Rappel !!!
!!! Notre santé et celle de nos enfants sont en danger !!!
   
Soirée d’information - voir newsletter précédente

Film et débat citoyen
Ce soir, jeudi 24 mai à 19h30

Compteur Linky
«Intelligent» pour qui ?

Nous sommes TOUS concernés !!!


Intervenants :
Paul Lannoye, Dr en Sc. Physiques, Député européen honoraire et Président du GRAPPE asbl et autres intervenants...
   
Participation libre
Salle communale de Glabais, Rue Eugène Philippe, 1A
1473 Glabais (Brabant Wallon)
 

 
      
Je profite de cet envoi pour vous signaler trois pétitions importantes que je vous invite vraiment à soutenir. Décidément, les lobbies sont en grande forme et n’arrêtent pas de développer leur imagination pour vouloir de plus en plus abolir nos libertés les plus fondamentales. Il y a cette fameuse loi, « La Loi secret d’affaires » qu’ils tentent de faire passer actuellement en France et qui risque de se généraliser par la suite dans toute l’Europe. Je vous joins cet appel d’Elise Lucet grande journaliste de France 2 qui dénonce cette atteinte à nos libertés d’expression et diffusée par Pollinis. Incroyable ! Et pour continuer, voilà qu’ils se lancent dans des démarches pour interdire la vente libre des huiles essentielles. Décidemment, jusqu’où iront-ils ? A signer absolument pour préserver nos merveilleuses huiles essentielles. La troisième pétition est celle du Dr Joyeux et du Dr Montagnier toujours dans un combat pour préserver les bébés contre la sur vaccination des 11 vaccins et une demande de principe de précaution.
 
Je garde l’espérance qu’en étant de plus en plus acteur face à tous ces grands défis d’aujourd’hui nous arriverons ensemble à établir un monde plus juste et plus respectueux de la vie sous toutes ses formes.
 
Merci à vous.
Chaleureusement, 
Christiane
 

   
1ère pétition de Pollinis :
« Je vous transmets cette vidéo d'alerte de la journaliste Élise Lucet à propos de la Loi Secret d'affaires contre laquelle nous nous battons ensemble et qui va être examinée par les parlementaires dans les jours qui viennent. Le combat de cette éminente journaliste pour la liberté de la presse rejoint le notre : ne pas laisser les lobbies nous imposer leur loi du silence, aux journalistes et à leurs sources, mais aussi aux associations comme la nôtre, aux chercheurs, aux scientifiques... Car cette loi liberticide permettrait de passer sous silence toutes les pratiques des firmes et les données sur les produits qu'elles commercialisent, notamment les pesticides.
 
Je vous laisse regarder le message qu'elle vous adresse, et j'espère que vous pourrez le diffuser autour de vous très rapidement : avec une mobilisation massive, nous pouvons faire amender cette proposition de loi et sauver le droit à l'information des citoyens !
 
Bien cordialement,    
Nicolas Laarman         
Délégué général de POLLINIS »

 

 
2ème pétition pour la défense de la vente des huiles essentielles
 
Le nouveau « coup de poignard » du lobby pharmaceutique
   
MENACE SUR LES HUILES ESSENTIELLES
 
Ces molécules naturelles pourraient être interdites à la vente libre !!!
 
Sans que personne ne s’en rende compte, ils sont en train de signer la FIN des médecines douces et l’interdiction des huiles essentielles :
  • D’abord, ils ont réussi à imposer 11 vaccins obligatoires pour les nourrissons (contre l'avis des professionnels de santé consultés en janvier 2017) ; [1]
  • Puis, ils ont déclenché une offensive inédite contre l'homéopathie, avec un rapport officiel du 29 septembre 2017 réclamant son déremboursement pur et simple ; [2]
  • Ils ont aussi signé la mort d’un des meilleurs remèdes naturels contre l'arthrose - la visco-supplémentation - qui n’est plus remboursé, comme la chondroïtine et la glucosamine ;
  • Et un groupe de 124 médecins vient d’enfoncer le clou le 19 mars 2018 dans Le Figaro Santé, en appelant les Français à la méfiance contre “les médecines alternatives”, et en particulier l’homéopathie ; [4]
  • La guerre est même déclarée contre la médecine chinoise ! Il y a quelques semaines, 40 policiers, gendarmes et agents des Fraudes ont fait une véritable “descente” dans un des plus gros laboratoires européens de remèdes chinois, basé en Belgique. Tout ça… en quelques mois seulement.
Mais ATTENTION : tout ça n'est rien face à ce qu'ils sont en train de préparer.
Le plus gros coup de poignard arrive.
Leur vraie priorité, c’est de vous empêcher d'utiliser les huiles essentielles pour guérir ! C'est une offensive sans précédent contre le droit à se soigner naturellement.
C’est pourquoi j’ai décidé de lancer une PÉTITION pour la Sauvegarde de l’Aromathérapie française et l’usage libre des huiles essentielles. Il faut réagir maintenant et se mobiliser ensemble avant qu’il ne soit trop tard !
 
Comment ils veulent en finir avec les huiles essentielles en Vente Libre
 
Sous la pression des lobbys pharmaceutiques, les huiles essentielles sont devenues la préoccupation numéro 1 de l’Agence française du Médicament (ANSM), la « police de la santé » en France. J’en veux pour preuve un document interne daté du 16 novembre 2017 qui dévoile la stratégie souterraine de cet organisme rattaché au ministère de la Santé. Ce document que je me suis procuré via internet le montre très clairement : l’ANSM veut de toute évidence “en finir” avec les huiles essentielles en vente libre. [5] La machine à détruire les huiles essentielles est bel et bien lancée ! Et si on ne fait rien, il sera bientôt trop tard car leur plan est déjà bien avancé. Les membres du groupe de travail “Médicaments à base de plantes et médicaments homéopathiques” de l’ANSM ont listé 7 actions prioritaires pour encadrer l’utilisation des huiles essentielles : 
  • ils insistent pour répertorier tous les accidents causés par les huiles essentielles... comme ça, au moindre incident, ils pourront dégainer une réglementation liberticide ;
  • et ils demandent carrément à inscrire certaines huiles essentielles sur la liste des substances vénéneuses !
Face à ces attaques de toutes parts, il est capital de sauver les huiles essentielles.
 
Je signe maintenant !!!
 
Si vous et moi nous mobilisons aujourd’hui, nous pouvons encore gagner la bataille et permettre à des millions de Français de profiter des incroyables bienfaits des huiles essentielles et de l’aromathérapie.
 
C’est pourquoi je vous invite maintenant à signer et à partager cette pétition pour la Sauvegardede l’Aromathérapie française et l’usage libre des huiles essentielles. C’est une question de santé publique majeure. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour garder cette immense richesse naturelle et préserver ce savoir ancestral. Nous avons le devoir de transmettre à nos enfants et petits-enfants, et à leurs propres enfants les remèdes naturels qui sont offerts par les plantes.
 
Pour cela, il faut se battre dès aujourd’hui contre la politique dictée par les lobbys du médicament et des pharmaciens pour préserver l’aromathérapie et l’usage libre des huiles essentielles. Je vous encourage à signer dès aujourd’hui cette pétition et à la partager au plus grand nombre.C’est un combat pour notre santé – celle de nos enfants et petits-enfants - et pour notre droit à nous soigner librement et naturellement.
 
Alors je vous en prie, signez maintenant cette Grande Pétition Nationale, et transférez là à tous vos contacts.
Guillaume Chopin
Association Santé NaturelleJe signe la pétitionSources

[1] https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2017/06/27/pour-le-cnge-lobligation-vaccinale-est-une-reponse-simpliste-et-inadaptee-_848791
[2] http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2018/03/18/31003-20180318ARTFIG00183-l-appel-de-124-professionnels-de-la-sante-contre-les-medecines-alternatives.php
[3] https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/breve/2017/03/31/deremboursement-de-la-visco-supplementation-dans-larthrose-syndicats-et-associations-sinsurge
[4] https://www.francetvinfo.fr/sante/soigner/homeopathie-les-academies-des-sciences-europeennes-demandent-son-non-remboursement_2401110.html
[5] http://ansm.sante.fr/Decisions/Injonctions-decisions-de-police-sanitaire-sanctions-financieres-interdictions-de-publicite-Decisions-de-police-sanitaire
[6] https://www.newyorker.com/magazine/2017/10/09/how-essential-oils-became-the-cure-for-our-age-of-anxiety
[7] Les Cahiers de l’ordre des pharmaciens - Le Pharmacien et les Plantes -décembre 2014.
[8] http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2013:080:0001:0065:FR:PDF

 

 
3ème Pétition : appel des Dr Joyeux et Montagnier
   
Professeur Joyeux
 
Lettre ouverte des Professeurs Luc Montagnier et Henri Joyeux au Président de la République,
3 minutes de lecture pour changer les choses…
   
En cliquant sur JE SIGNE LA LETTRE, j’exprime ma volonté que soit inscrit dans la Constitution le principe de précaution en matière de santé et de médecine.
Diffusez cette lettre ouverte,
Parlez-en autour de vous,
Interrogez vos élus,
Discutez-en avec votre médecin,
Afin que le Président de la République écoute le peuple souverain et soumette une réforme de la Constitution au Parlement ou organise un référendum.
 
Professeur Joyeux  Professeur Joyeux
Pr Luc MontagnierPrix Nobel de médecine
Pr Henri Joyeux -
Prix international de cancérologie
       
   
Lettre ouverte au Président de la République pour l’inscription dans la Constitution du principe de précaution en matière de médecine et de santé
 
Monsieur le Président de la République,
Tandis que la recherche scientifique repousse les limites du progrès médical et que l’offre de médicaments explose, les cinquante dernières années ont vu éclater de nombreux scandales sanitaires qui n’auraient jamais dû se produire. Des procédures étaient censées faire barrage à des médicaments potentiellement dangereux. Pourtant rien n’a empêché que des êtres humains meurent ou souffrent de façon irréversible dans l’indifférence à cause de la diffusion de médicaments dont la mise sur le marché avait été autorisée et que des médecins croyaient pouvoir prescrire en toute bonne foi, sans faire encourir de risque à leurs patients.
Thalidomide, Distilbène, sang, hormone de croissance, Mediator, Vioxx, Dépakine…. les victimes, parmi lesquelles des dizaines de milliers de femmes enceintes et d’enfants, sont le plus souvent sans recours lorsque ce ne sont pas les procédures judiciaires qui s’éternisent. Notre propos n’est pas ici de désigner un responsable –c’est un ensemble de choses- mais de trouver une solution pour protéger la population à l’avenir.
En 2005, le Président Jacques Chirac a fait inscrire dans notre Constitution le principe de précaution en matière environnementaleSauf à être votée anticonstitutionnellement, toute loi doit désormais respecter l’environnement. Indéniablement il s’agit d’une avancée que personne aujourd’hui ne songerait à remettre en cause. A l’époque, il fallait pourtant oser.
Paradoxalement, le principe de précaution ne vaut pas pour la médecine et la santé.
Le Conseil constitutionnel admet certes que la santé publique soit un objectif mais c’est insuffisant.
 
Il faut rompre avec l’absurdité du bilan risque/avantage favorable qui n’a pas empêché des catastrophes malgré des procédures d’autorisation de mise sur le marché des produits de santé présentées comme efficaces. Ce qui vaut pour notre environnement, c’est-à-dire une prise en compte systématique et une forte protection de la qualité de vie, doit également valoir pour notre santé, celle de nos enfants et des générations futures. La santé de chaque individu doit être garantie au plus haut niveau, sans concession. Comment accepter qu’il en soit autrement ? C’est notre devoir de citoyen que de réclamer la prise en compte de la santé publique par l’Etat, en permanence, quoi qu’il arrive.
Il est désormais impératif et urgent d’inscrire le principe de précaution en matière de santé et de médecine dans la Constitution, à la place qui lui est naturellement due.
Le président de la République doit être le premier protecteur de la santé des Français. Nous avons le droit le plus précieux d’exiger des médicaments sans danger. Le principe de précaution le garantira. Les laboratoires pharmaceutiques seront d’autant plus vigilants qu’ils engageront leur responsabilité de façon renforcée ; ainsi leurs profits seront mérités et la recherche, encouragée.
   
Cette avancée restaurera la sérénité. La France doit montrer l’exemple dans le concert des nations. Si des médecins l’envisagent, en première ligne c’est par référence au serment d’Hippocrate dont les premiers mots sont : « D’abord, ne pas nuire » (Primum non nocere). Ce n’est pas une affaire de religion, de tendance politique, d’appartenance ethnique, de catégorie sociale, de niveau de richesse ou d’orientation sexuelle : c’est l’affaire de tous, sans différence, dans le respect de la devise de la France : liberté, égalité, fraternité.
Nous, signataires de la présente lettre ouverte, vous demandons, Monsieur le Président de la République, d’exercer en conscience, avec autorité, sagesse et courage, vos prérogatives pour que le principe de précaution en matière de santé et de médecine soit inscrit dans la Constitution, par la voie parlementaire ou référendaire, afin de nous protéger Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre très haute considération,
 
- Les signataires

JE SIGNE LA LETTRE

     

     
Visitez notre agenda complet des formations 2017-2018...
 

   
   
 
www.lolivier.net

   
             
Copyright © 2018 L'OLIVIER asbl  -  tous droits réservés !  -  www.lolivier.net  -  me désinscrire